NUMEDIA-ART

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

mercredi 2 mai 2007

"Téléphones ", et week-end Christian Marclay à la Cité de la Musique

Téléphones 1995, Christian Marclay, vidéo,son, 7 minutes copyright Christian Marclay, courtesy galerie Paula Cooper, New York

Dans le cadre de la première exposition "REPLAY" consacrée à l’œuvre vidéo de Christian Marclay du 9 mars au 24 juin à la Cité de la musique,  le samedi 5 mai et le dimanche 6 mai  c’est tout un week-end Christian Marclay qui est proposé par le Musée de la musique. Une occasion pour Culture Mobile et numedia-art de se pencher sur l‘une des œuvres vidéo « Téléphones ». En 7 minutes, des extraits de long-métrages se succèdent, le temps de comprendre à quel point, au fil des ans,  nos émotions se sont concentrées autour du téléphone : anxiété, séduction, désir, surprise, colère, hésitation désespoir. On raccroche avec rage, on écoute avec incrédulité. De Tippi Hedren à Humphrey Bogart – ah, cet antique téléphone mural noir ébène avec son cadran à trous ! – de Meg Ryan à Cary Grant, le téléphone, dont nous avons presque oublié qu’il n’a pas toujours été mobile, rythme notre vie. Le téléphone est omniprésent dans James Bond, arme rapide et efficace, signe de modernité du héros. Des téléphones blancs, des téléphones roses, des téléphones kitsch ou sévères défilent. Le rythme accéléré choisi par Christian Marclay « Hello ? », « Allo ? » souligne  ce terrible vide qui peut envahir en cas d’absence de l’interlocuteur. Et puis c’est le défilé des sonneries, qui chacune évoque une époque, une mode. On mesure le chemin parcouru jusqu’à aujourd’hui où les sonneries se sont personnalisées et où les artistes s’en emparent (voir dans numedia-edu le compte-rendu de sonic()object dans le cadre de ECOUTE au Centre Pompidou, 2004).

Quand un film en noir et blanc débute sur une cabine téléphonique, dans une rue déserte, on peut être sûr qu’il va y avoir du suspens…La vidéo s’achève sur Barbara Stanwyck et ses appels répétés, « Allo », « Allo » à quelqu’un qui a déjà raccroché…Le téléphone, objet de tous les désirs…

Le week-end « Christian Marclay » , Musée de la Musique.

SCREEN PLAY

Samedi 5 mai – 20h

Screen Play fait dialoguer musique et vidéo. Le public assiste à une séance de projection qui se mue en événement musical. Christian Marclay en est le chef d’orchestre invisible. Il appose des formes géométriques en couleur sur un assemblage d’images de films (une chevauchée, un personnage montant les escaliers, un homme qui marche…). Ces lignes, spirales, points, semblent dessiner une partition, indiquer un mouvement, un rythme, suggérer une accélération qui s’offrent à l’interprétation des musiciens.

UP AND OUT

Dimanche 6 mai – 15h

Projection de UP and OUT (107mn), vidéo (1998) consistant en la superposition des images de Blow up (1966) de Michelangelo Antonioni et le son de Blow Out (1981) de Brian de Palma...Suivie d’une rencontre entre Christian Marclay et Jean-Pierre Criqui autour de l’exposition.

Cité de la musique 221 avenue jean jaurès 75019 Paris Renseignements : 01 44 84 44 84

Le téléphone...

cet obscur objet...

du désir...