NUMEDIA-ART

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

dimanche 18 novembre 2007

DiVA 2007

Source image : Walsh Gallery The Stage , Jongbum Soi, DIVA NY performance, video and sound, 2006, 

"The process of capturing events that are invisible to others with your own eyes becomes art." (Shigeko Kubota, DiVA 07 catalogue)

The strike in France going on, we had a hard time getting to DiVA though at the Palais Royal in the center of Paris. We missed screenings and other  VIP goodies. Finally we made it on Sunday 18, and it was an interesting quiet meeting with young  corean artists all so eager to comment their work. Nam June Paik heritage was definitively somewhere around DiVA, along with a tribute to Shigeko Kubota - at least in the catalogue.


On se souviendra de l'émouvant hommage à Nam June Paik au Centre Pompidou le 2 octobre 2006, largement orchestré par Anne-Marie Duguet professeur à l'Université Paris I et directrice de la collection Anarchives. Hommage en présence de Shigeko Kubota, veuve de l'artiste. Ce qu'on sait peut-être moins moins c'est que Naim June Paik né en 1932 à Séoul (Corée) a influencé toute une lignée de jeunes artistes coréens. C'est ce qu'on découvre à la Walsh Gallery (Chicago) Notamment,  Jongbum Choi, qui illumine d'une fresque virtuelle le soir de l'ouverture de DiVA la façade du Louvre des Antiquaires à Paris où a lieu la troisième édition de manifestation du 15 au 18 novembre.

Last judgment in Cyberspace Miaio Xiaochun courtesy of Walsh Gallery, Chicago

Parmi les autres artistes présentés à la galerie,  Zhou Xiaohu et une étrange histoire de combat entre l'homme et la femme qui se joue en tatouages animés sur les corps (The Gooey Gentleman, video, 4m 22s). Le corps est aussi l'élément central de la vidéo de Miaio Xiaochun Last Judgement in Cyberspace, Where Will I go? (DVD HD 2006), corps de l'artiste, sculpture digitale qui prend son envol, marche et court au ralenti sur les nuages de l'espace virtuel. Pour se nouer à d'autres corps et ériger des compositions, réminiscences d' oeuvres occidentales célèbres. Lea questionnement de l'artiste au début de la vidéo, en substance "où allons-nous?", "ou devons-nous aller?" s'adresse à la condition humaine divisée entre virtuel/réel et à l'artiste asiatique face à l'influence occidentale, doit-il la subir, s'en inspirer ou s'en dégager? Prix de vente à DiVA : 13 700 euros.

La Blogosphère de Larsen, reflet chez un visiteur de DiVA

A la galerie KernotArt Argentine Lee propose Database panorama (2007), une vidéo bien huilée de payasage urbain, déconstruction de la Tour Eiffel  qui se poursuit à l'infini. Aimablement gadget (en apparence) LLND propose d'enregistrer la performance unique du collectionneur manipulant une "sculpture participative", sur clef USB (450 euros).  Il y eut des amateurs. Dans les couloirs, un ex-journaliste et critique de Technikart Robin Dillon présente ses photocollages, visages illuminés d'une texture unique trouvée par hasard, des plumes  d'une tribu péruvienne. Je regarde une des dernières projections proposées tout au long de la manifestation, c'est justement une vidéo de Shigeko Kubota, éclats métalliques aux couleurs RVB.

La grève en France a été un obstacle pour se rendre aux divers rendez-vous proposés, plutôt bien pensés et démocratiquement offerts cette année par Eric Mezan Directeur d'Art Process et La navette de l'art contemporain et Thierry Alet Directors of Exhibitions (frereindepedent.fr, New York).  J'ai manqué le voyage organisé jusqu'à l'abbaye de Maubuisson pour visiter l'exposition Douce France de Olga Kisselva (octobre 2007 février 2008). Rendez-vous futur à l'Abbaye :  "L'art contemporain pour qui?" organisé avec le CERAP le 27 novembre de 9h à 17h 30.

On trouvera dans le catalogue de DiVA, Digital and Video Art Fair, A tribute to Shigeko Kubota sponsorisé par Mamie Nova le descriptif de la manifestation, artistes, galeries. Et un compte-rendu dans la critique.org qui organisait un "smart brunch" le vendredi 16 novembre, avec des critiques et des professionnels de l'art vidéo rencontre initiée par Christian Gattinoni, critique d'art et rédacteur en chef de lacritique qui multiplie les partenariats avec les évenements artistiques.

L'apesanteur des corps qui semblent vouloir se libérer du réel pour vivre un vie plus light et plus lumineuse dans l'espace virtuel semble être un leit-motiv de cette édition 2007 de DiVA. On retrouve le corps de l'artiste Youn Aiyoung flottant au dessus des ponts de Paris et dans les nuages, avec un trait plus appuyé et moins "numérique" dans les vidéos Abysse et Floating Time (2006, galerie Bretesché) et sur une installation ou la vidéo, corps générique d'homme en marche, se reflète sur un caillou à la rondeur zen. C'est à la Heart galerie qui se veut le rendez-vous des collectionneurs d'art vidéo qu'on appréhende le mieux la variété des supports numériques, photo, vidéo objet (lampe, télévisions, sculptures, écrans)  : une incitation à la collection que sous-tend les prix très abordables.  Une lampe Blogosphère (2007) de Larsen, globe à base de touches de clavier d'ordinateur, acier brossé, plexi rouge. Corps et robots dans une pièce impeccablement finie de Yan Minh, vidéo HD, aux alentours de 7000 euros - alors que la production en aura coûté 50 000. Pour Jean-Philippe Aka, coordonnateur de l'espace, les prix français n'ont aucun rapport avec les prix américains, où il y a un véritable marché pour ce type d'art.

Art Process http://www.art-process.com/  Navette de l'art contemporain
Miami 7, 8 , 9 décembre 2007
"The simple, modest approach of the PooL Art Fair offers an exciting alternative to the "art fair" experience for dealers and collectors as well as the general public."

samedi 17 novembre 2007

Openings! What I missed! Vernissages! Ce que j'ai manqué....

Opening of Paris PHOTO on Wednesday 14

Stille time to visit Carousel du Louvre next to Louvre 99 rue de Rivoli  ...

Opening of DIVA Digital and Video Art Fair at Louvre des Antiquaires on Thursday 15 (strike...mental laziness...stuff to write...)

Still time to visit Louvre des Antiquaires 2 place du Palais Royal ...and watch the shows, visit the 19 international galleries. "The next art is here says Eric Mezan" of

DIVA OFF at Flateurville and Daphné Le Sergent video work...

Worth to see her work, she write so well :

"Tout près de la vie : l’artiste et le monde se confondent d’abord dans le flux de l’expérience artistique. Ce flux se constitue bientôt comme un épiderme vibrant, une enveloppe mêlant ensemble sujet et objet, art et vie, dans la même aspiration, dans le même désir. Et peu à peu au fil de l’achèvement de l’oeuvre, ce flux se réifie, s’élève pareille à une muraille qui s’offre comme différenciation, limite du soi et du non-soi, du soi et de l’autre, du soi et de l’ailleurs."
Texte for La Générale

Lacritique smart brunch on Friday 16 but you can soon read about this débat on their website...